Français
Voir tous les carnets d'atelier Voir tous les carnets d'atelier

Akhtamar String Quartet


Nous allons dans cet article vous présenter brièvement le « Akhtamar String Quartet », quatuor à cordes qui a joué avec le « Henry's Big Band » lors du concert du 1er avril 2017 à la salle Sainte- Odile de Vieux-Thann. Cet événement a fait l'effet d'un véritable OVNI se posant sur cette charmante région Alsacienne, puisqu'il a été le parfait mélange entre de la musique purement classique et le jazz. De plus, ce concert, organisé par l'Ophicléide, était dans un but caritatif, les recettes ayant été reversées au profit des résidents d'EMMAUS de Cernay.

Pas besoin d'en dire plus pour être de la partie, que ce soit en tant que musicien ou spectateur !
 

                                               
 

Mais revenons à nos musiciennes. Ce quatuor à cordes est composé de 4 demoiselles, à savoir : Coline (originaire de la région parisienne) au premier violon, Jennifer (originaire de Sélestat) au deuxième violon, Ondine (originaire d'Orbey) à l'alto et Astrid (originaire de Bruges) au violoncelle.

Venant d'horizons différents, c'est au conservatoire de Bruxelles que ces quatre drôles de dames se sont rencontrées et ont décidé de partager une formidable aventure : celle de se professionnaliser dans la musique avec ce quartet.

Même si elles envisagent de vivre pleinement de leur ensemble dans un futur proche, elles travaillent en parallèle sur d'autres activités : alors qu'Ondine joue beaucoup dans des orchestres, Astrid donne des cours au conservatoire de Bruxelles. Quant à Coline et Jennifer, elles sont professeures dans une association située dans les quartiers défavorisés de Bruxelles, qui fournit gratuitement des instruments aux élèves. Ce sont des cours collectifs (jusqu'à 10 élèves) de 4 heures et demi par semaine.

 

Le concert du 1er avril a été un véritable défi pour nos musiciennes.

Tout d'abord, elles ont ouvert ce concert avec une pièce pour quatuor et trombone basse, avec Laurent WEISBECK (professeur de trombone au Conservatoire de Montbéliard), en n'ayant eu la possibilité de ne faire qu'une seule répétition avec lui. Il va sans dire que le morceau interprété ne laissait place à aucun cafouillage, autant pour les filles que pour Laurent ! En effet, il s'agissait d'une transcription d'un concerto écrit à l'origine pour hautbois, arrangé par Laurent lui-même. Heureusement, elles avaient à leur côté un musicien talentueux et tout s'est bien déroulé (parole de Jennifer!).

                                                Akhtamar String Quartet et Laurent Weisbeck durant le concert du 1er Avril 2017

Ensuite, elles ont joué leur programme par cœur, ce qui a littéralement laissé tous les musiciens de la salle bouche bée. Beethoven, Bartók, Chostakovitch et j'en passe... pas un trou de mémoire, pas une fausse note, il n'y avait de place que pour leur interprétation.

Enfin, la clôture du concert avec le Henry's Big Band. Pour la peine, double challenge : elles ont découvert les instruments électriques YAMAHA, sur lesquels elles n'avaient jamais joué avant la répétition générale, et se sont jointes au reste du Big Band pour jouer un répertoire Jazz et Funk. Ce fut une expérience inédite pour nos quatre musiciennes puisqu'elles n'étaient jamais vraiment sorties du répertoire classique et qu'elles n'ont jamais eu l'occasion de jouer dans cette formation.

                                                 


Et alors, qu'en ont-elles pensé ?

A l'unanimité, elles ont autant aimé nous présenter leur univers que de jouer avec le Big Band !

En ce qui concerne les instruments YAMAHA, elles ont été surprises par le design et le poids des violons et violoncelle. Tous les appuis dont elles avaient besoin étaient présents, elles ont même eu parfois l'impression de jouer sur leurs propres instruments. Ondine a eu plus de mal avec son alto. En effet, la mentonnière se trouve sur le côté alors que celle de son alto acoustique est placée au milieu. Toutes les quatre auraient préféré avoir plus de temps pour s'habituer à l'instrument...

Petit bémol concernant la justesse : lorsque les deux violonistes jouaient à l’unisson, elles n'arrivaient pas à savoir laquelle des deux devait se réajuster, le son sortant des amplis et non de leur violon. Quand on a l'habitude de sentir son instrument vibrer, cela est déstabilisant !

 

Pour finir, en une phrase, je dirais que notre quartet a provoqué un sacré raz-de-marée dans la salle Sainte Odile, laissant derrière leur passage une marque musicale qui ne s'effacera pas de si tôt !  

Marc GROSS Ophicléide SARL - 14D Boulevard de l'Europe - 68100 Mulhouse - FRANCE - Tél : +33 3 89 74 82 30 - Fax : +33 3 89 75 74 10
Ouvert le Lundi de 14h à 19h, du Mardi au Vendredi de 10h à 12h30 et de 14h à 19h, le Samedi de 10h à 17h30
Mentions légales


Bookmark and Share