Français
Voir tous les carnets d'atelier Voir tous les carnets d'atelier
Réparation des flûtes professionnelles 'Hand Made'

Dans cet article nous allons voir quelques étapes intéressantes qui concernent plus particulièrement les flûtes professionnelles 'Hand Made'.
En général, sur ce type de flûtes les cheminées sont soudées sur le corps de l'instrument (cheminées rapportées) ce qui apporte une meilleure précision de jeu, notamment pour les articulations. C'est une caractéristique des flûtes 'Hand Made' fabriquées à la main. D'un point de vue mécanique la cheminée est également rectifiée et permet aussi d'obtenir une mécanique et un bouchage plus fin.
 
Les corps de ces flûtes sont en général en argent ou en or, voir en platine. Le clétage est lui-même souvent en argent, forgé à la main et entièrement fabriqué dans la masse. Voici quelques étapes de remise en état complète de ces magnifiques instruments.
Le syndrome classique du tampon usé, c'est lorsque la fine membrane en baudruche est percée. A noter que sur les flûtes haut-de-gamme, on emploie souvent des tampons 'cage', qui sont munis d'une ossature en plastique ou en laiton. Ces tampons sont utilisables si la précision de la planéité de la cheminée le permet. Ces photos permettent de voir que dans ces deux cas le retamponnage n'est pas un luxe...
Avant de procéder au retamponnage de la flûte, une étape cruciale est le dégoupillage : il s'agit d'enlever les goupilles en acier qui maintiennent les clé sur les axes. Ceci permet de reprendre une partie des jeux mécaniques d'usures, et de refaire un ajustement et une lubrification complète de la mécanique. 
Sur cette photo on peut voir une modification intéressante qui est spécifique au flûtes Muramatsu : on va adapter les tampons nouvelles génération sur un ancien modèle. Pour se faire, il sera nécéssaire de désouder les support des anciennes plaques et de souder les nouvelles flasques qui vont accueillir les tampons 'Lotus' à ossature laiton.
Sur la photo de droite, on va légèrement araser une goupille avant de la remonter, l'ajustement des goupilles est primordial pour une mécanique précise.
Après nettoyage lutrason et polissage, le clétage est patiemment remonté, les axes lubrifiés, et on peut commencer à poser les nouvelles butées et les nouveaux feutres, et à ajuster les tampons. Les plaques et les rivets sont polis et ajustés au remontage.
Après nettoyage débosselage et polissage du corps de la flûte, on passe à l'opération qui consiste à rectifier les cheminées. Il s'agit de faire passer une lumière à l'intérieur et de reprendre la planéité de la cheminée, on utilise pour cela une cale rectifiée au centième près. 
Une fois le corps prêt à être remonté, on peut commencer à ajuster les nouveaux tampons.
A droite, un calage de la main droite sur une flûte 'Hand Made' en tampons traditionnels. Ces tampons sont composés d'un feutre pressé de haute densité qui garantira une épaisseur très précise du tampon, que l'on prendra soin de monter avec très peu 'd'empreinte'. A l'échelle d'un bouchage précis, un calage correct s'effectue en général à 3 centièmes près.
Le bouchon de tête est remplacé après quelques années de services, on va pour cela choisir un liège d'excellente qualité, que l'on va réduire et ajuster au bon diamètre.

Pour conclure, une petite photo d'une flûte Muramatsu GX fraichement retamponnée en tampons 'Lotus'. Le toucher est encore plus précis et agréable grâce à l'adaptation des nouvelles flasques et des tampons à ossature laiton. C'est reparti pour quelques années !

Article G.K 12/16
Marc GROSS Ophicléide SARL - 14D Boulevard de l'Europe - 68100 Mulhouse - FRANCE - Tél : +33 3 89 74 82 30 - Fax : +33 3 89 75 74 10
Ouvert le Lundi de 14h à 19h, du Mardi au Vendredi de 10h à 12h30 et de 14h à 19h, le Samedi de 10h à 17h30
Mentions légales


Bookmark and Share