Voir tous les carnets d'atelier Voir tous les carnets d'atelier
Les becs Rico Reserve

Nous présentons ici la nouvelle gamme des becs Rico Reserve que nous avons beaucoup appréciés.
Faisons donc le point sur les particularités de ces becs et de leur fabrication.

Le matériau

Tout d'abord, un bec, c'est fait en quoi ? Il existe des becs en métal, parfois en cristal où en plastique, mais ici comme la plupart du temps les becs sont fabriqués en ébonite.

Ce matériau, inventé par Charles Goodyear en 1839, est obtenu en augmentant la quantité de souffre lors de la vulcanisation du caoutchouc. Le nom de l'ébonite vient de sa couleur noire et de sa consistance qui rappelle l'ébène (ebony en anglais).

Pour la petite histoire, Charles Goodyear acheta en 1839 les droits exclusifs d'exploitation du procédé d'imprégnation du caoutchouc avec du souffre et inventa probablement le principe de la vulcanisation de manière fortuite, car en cet hiver 1839, il fît tomber par mégarde un morceau de caoutchouc souffré dans un poêle...

L'inspiration

Les becs que nous présentons ici sont inspirés par les becs légendaires des années 20 fabriqués par Charles et Henri Chedeville.
Cette époque entre 1920 et 1930 est appelée aux Etats-Unis 'l'âge d'or du bec français', à cause du savoir-faire des artisans français qui ont beaucoup contribué à faire évoluer le rendu sonore des becs.
A cette époque, beaucoup de fabricants de becs réputés étaient français : Selmer, Vandoren, Lelandais pour citer quelques noms célèbres qui résonnent encore de nos jours, mais les becs des cousins Chedeville continuent à inspirer les plus grands fabricants actuels.

La fabrication


Il semblerait qu'en plus d'un savoir-faire remarquable, les procédés d'extrusion de l'ébonite et la qualité du caoutchouc utilisé a l'époque a beaucoup contribué à la qualité légendaire des becs Chedeville.

Dans l'esprit de ces fabricants légendaires, les bec Rico Reserve sont fabriqués dans une barre d'ébonite dont la composition est breveté par D'Addario, la qualité de l'ébonite étant un des paramètre sensible du rendu sonore.

La particularité des becs Rico Reserve vient aussi des technologies d'usinage très avancées utilisées pour leur fabrication.

Un investissement conséquent du groupe D'Addario depuis 2004 a permis le développement d'un usinage de précision jusqu'alors sans précédent : les becs sont usinés dans un barreau d'ébonite et ne nécessitent aucune retouche ni finition manuelle. Ceci assure la meilleure régularité possible d'un bec à l'autre car aucune retouche manuelle n'est nécessaire.

Sur cette photo on peut voir les retouches manuelles sur le plafond et au dessus du rail. En revanche, les becs Rico Reserve ne nécéssitent pas de finition manuelle.

Nous avons apprécié ces becs pour leur articulation facile et leur intonation très précise. Le son est remarquablement centré et reste homogène dans les différents registres.

Les becs sont disponibles en trois ouvertures différentes pour le saxophone alto et la clarinette. 

G.K. 05-2016
Marc GROSS Ophicléide SARL - 14D Boulevard de l'Europe - 68100 Mulhouse - FRANCE - Tél : +33 3 89 74 82 30 - Fax : +33 3 89 75 74 10
Ouvert le Lundi de 14h à 19h, du Mardi au Vendredi de 10h à 12h30 et de 14h à 19h, le Samedi de 10h à 17h30
Mentions légales


Bookmark and Share