Voir tous les carnets d'atelier Voir tous les carnets d'atelier

 L'Atelier Cuivres et Bois

 Une remise en état d'un flageolet du XIXème

Partons à la découverte d'un instrument un peu oublié, que l'on appelle le flageolet.

Ce petit instrument inventé au XVIIe siècle est une flûte à perce cylindrique, au bec aplati, qui comporte une chambre d'insufflation. 

L'instrument présenté ici est un flageolet français comportant 4 trous à l'avant et 2 trous à l'arrière, à la différence du flageolet anglais qui comporte 6 trous à l'avant et aucun trou à l'arrière.

Plusieurs méthodes de flageolet datant du XVIIe siècle nous sont parvenues.

Aau début du XVIIIe siècle des petits flageolets appelés flageolets d'oiseaux étaient destinés à 'instruire' les oiseaux domestiqués. Le procédé consistait à s’approcher de leur cage dans l’obscurité à raison de cinq à six leçons quotidiennes d'un quart d'heure chacune en leur répétant les mêmes morceaux. Des méthodes avec de petites mélodies nous sont parvenues.

L'instrument fût très populaire au XIXe siècle et beaucoup utilisé pour la musique de salon.

Le flageolet tombe totalement dans l'oubli après la guerre de 1914-1918. Il est actuellement très peu joué mais suscite l'intérêt de quelques musiciens passionnés.

 

Sur cette clé, vous remarquerez que le tampon en coton recouvert de baudruche s'est fait mangé par les mites, les larves de mites adorent le feutre et le coton...miam !

A droite, une cheminée qui a perdu un éclat de bois, il va falloir réaliser un coffrage pour assurer la fermeture du tampon.

Après démontage et remise en état du clétage (ressorts à changer, charnières à resserer et surtout un gros nettoyage) le boulage est lustré une première fois avant traitement du bois.

Remarquez le tuyau d'insufflation (l'embout dans lequel on souffle !) en corne, dont la forme simule une anche double...mais c'est bien de la famille des flûtes à bec. D'ailleurs en 1874, dans son traité d'Acoustique, V. Mahillon le présente comme 'le dernier reste d'une ancienne famille d'instruments appelés flûtes à bec'.

 

A gauche, le siffet très bien réalisé (et donc très facile et généreux à l'émission), qui va aller s'emboiter sur la chambre d'insufflation. A droite, le bois au séchage après traitement. les viroles en laiton sont déjà refixées.

Après retamponnage (tampons en 'peau blanche' sur mesure) il ne reste plus qu'à refaire les tenons à la ficelle...et c'est repartit !

Vu d'ensemble d'un flageolet français anonyme du XIXème, maintenant prêt à rejouer !

Avec nos remerciements à Jean-Philippe LAB qui nous autorise à publier les photos de ses instruments !


Nos partenaires
Bouge ta Boîte : le réseau business national des entrepreneures         FREMAA : la Fédération Régionale des Métiers d´Arts d´Alsace se mobilise pour développer et valoriser les métiers d´art et transmettre la passion des artisans et créateurs         MALJ : la Mutuelle Alsace Lorraine Jura est spécialisée notamment dans l´assurance de vos instruments, et ce depuis plus de 200 ans !
Ophicléide SARL GROSS - 14d Boulevard de l'Europe 68100 Mulhouse - FRANCE - Tél : +33 3 89 74 82 30
Fermeture le Lundi ; du mardi au vendredi : de 10h à 12h30 et de 14h à 19h ; le samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 17h30.
Mentions légales - Boutique Ophicléide - Galerie photos


Bookmark and Share