Voir tous les carnets d'atelier Voir tous les carnets d'atelier

 L'Atelier Cuivres et Bois

Un grand facteur et inventeur : Gustave Besson

Nous allons parler d’un grand facteur d’instrument, le fondateur d’une marque prestigieuse et très connue : la marque BESSON.

Gustave Besson est né à Paris en 1821. A l’âge de 10 ans, il commence son apprentissage chez un facteur d’instruments Parisien, M. Dujariez. Par la suite il travaillera dans plusieurs maisons avant de se mettre à son compte vers 1837 et ouvrir sa propre fabrique d’instruments.
Très doué et ingénieux, Gustave Besson a inventé et perfectionné beaucoup de choses dans le domaine de la facture instrumentale.
On lui attribue beaucoup d’inventions, comme le système de pistons avec rotor combiné sur le cornet, le cornophone (une sorte de petit baryton avec un petit pavillon frontal), le doblophone (une combinaison entre un euphonium et un trombone qui pouvait jour deux sons en même temps), un système de tension pour les tambours, la clarinette-pédale (une sorte de clarinette contrebasse), on dit aussi que c’était le premier à utiliser l’aluminium et le caoutchouc durci dans les fabrications d’instruments de musique.

Nous allons nous intéresser à une autre de ses inventions : le fameux système prototype et la série d’outillage qui s’y rattache.
En effet, on attribuait à Gustave Besson l’invention du mandrin en acier comme gabarit de forme pour les constructions des pavillons, ce qui permettait une constance de fabrication d’un instrument à l’autre.
En réalité, il semblerait que ce n’était pas vraiment une innovation exclusive à la maison Besson, et que c’était surtout une forme de publicité pour un fabricant déjà très renommé à l’époque.
Mais ne nous y trompons pas : En tout c’est bien une cinquantaine de brevets et d’améliorations en tous genres que l’on doit à ce génie de l’acoustique !

En 1845 Gustave Besson est signataire de la lettre de protestation au ministère de la guerre contre l’adoption des instruments d’Adolphe Sax qui était alors en situation de monopole.

Vers 1860, il est condamné par une décision du tribunal à verser des dommages et intérêts à Adolphe Sax pour violation du brevet de ce dernier. Il va donc donner ses capitaux à son épouse Florentine avant de se retirer à Londres afin de ne pas être obligé de verser les dommages et intérêts.

La firme s’appellera à ce moment là F. (F comme Florentine) Besson.

Parmis de nombreuses et prestigieuses récompenses, la maison Besson gagne le Prize Medal à l’Exposition Universelle de Londres en 1851, une médaille de première classe à l’Exposition Universelle de Paris en 1855 et plusieurs Grands Prix à partir de 1900.

En 1873, la grande maison Besson possède deux usines à Paris et à Londres, ainsi que plusieurs dépôts de distribution à Bruxelles, Charlerois, Madrid, Barcelone…

Nous avons ici un trombone alto à piston en Mib F.Besson système prototype daté d'environ 1910.

Cette très belle pièce porte, en plus de son numéro de série gravé sur la cage à piston, un N°1 gravé sur le pavillon.
Nous n’avons pas encore assez d’éléments aujourd’hui pour expliquer la présence de ce numéro qui ferait justement penser à un prototype, ou au premier instrument d’une série...affaire à suivre !

Vous remarquez sur l’estampille que le fabricant s’appelle 'F.' BESSON.

En effet, le fondateur Gustave Besson meurt en 1874 et c’est sa femme, puis sa fille Marthe Besson, qui reprendra les rênes de la société en 1878.

Il faut bien préciser que Marthe Besson avait été formée par son père au métier de facteur d’instrument, et qu’elle reprit la direction de la société avec de vraies compétences et une connaissance complète de l’usine. Elle était d’ailleurs très respectée et appréciée de ses ouvriers.
Elle se mariera avec Adolphe Fontaine et renommera la société en Fontaine-Besson à partir de 1880...

Voici un peu d'histoire que nous avons retracé à travers un instrument, arrivé un soir sur notre établi, un peu par hasard…


Si vous pensez pouvoir apporter quelques compléments d'informations sur cet instrument n'hésitez pas à nous contacter, je vous conseille aussi les éléments historiques sur Besson, sur l'excellent blog luthiers-vents.

Nos partenaires
Bouge ta Boîte : le réseau business national des entrepreneures         FREMAA : la Fédération Régionale des Métiers d´Arts d´Alsace se mobilise pour développer et valoriser les métiers d´art et transmettre la passion des artisans et créateurs         MALJ : la Mutuelle Alsace Lorraine Jura est spécialisée notamment dans l´assurance de vos instruments, et ce depuis plus de 200 ans !
Ophicléide SARL GROSS - 14d Boulevard de l'Europe 68100 Mulhouse - FRANCE - Tél : +33 3 89 74 82 30
Fermeture le Lundi ; du mardi au vendredi : de 10h à 12h30 et de 14h à 19h ; le samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 17h30.
Mentions légales - Boutique Ophicléide - Galerie photos


Bookmark and Share